“Concret-Sens” reviewed by Monsieur Délire

cronica084-2013_520
Voici ce que j’ai entendu de plus convaincant à ce jour de la part d’Emmanuel Mieville. Le titre de l’album est un jeu de mot sur la notion de “concrescence” développée par François Bayle pour parler de la substance concrète des sons. Ainsi, Mieville propose trois morceaux où la source sonore est magnifiée dans sa réalité concrète et détournée dans sa présentation hors contexte. On a droit à des néons qui bourdonnent, des enregistrements de terrain, des extraits de documentaires radiophoniques et des transformations par synthèse granulaire, le tout combiné avec un sens esthétique qui vise à tirer l’oreille vers des régions inexplorées. François Couture

via Monsieur Délire

This entry was posted in Reviews and tagged , . Bookmark the permalink. Comments are closed, but you can leave a trackback: Trackback URL.
  • Tags

  • Categories

  • Archives