Roel Meelkop’s “Crossmodulated” reviewed by Silence and Sound

Ça commence par des frottements, peu à peu rattrapés par une forme d’énergie bourdonnante, parasitée par des ondes radio grésillantes…

Crossmodulated de Roel Meelkop est une entité sombre, un trou noir dans l’espace avalant les étoiles et le magma du temps, déversant le chaos sur le monde qui l’entoure dont il est lui même le créateur et le destructeur. 

Roel Meelkop ne nous épargne pas, nous rentre dedans pour sucer toute trace de résistance, nous prend par la moelle épinière pour nous électrifier sur place. 

Ses titres sont des déclarations de guerre, avant goût de la chute finale, rouleau compresseur caché derrière une forêt de cables, vecteurs de destruction et de soumission, roulant sur des tapis de vitalité déstabilisante, montées irrépressibles vers des cimes en tension, chargées de brillance frissonnante et d’abstraction coupante. Acéré. Roland Torres

via Silence and Sound

This entry was posted in Reviews and tagged , . Bookmark the permalink. Comments are closed, but you can leave a trackback: Trackback URL.
  • Tags

  • Categories

  • Archives