“strings.lines” reviewed by Elegy

strings.lines
Le travail de Nicolas Bernier se situe aux confins de l’expérience électronique et des limites acoustiques, là où la résonance électroacoustique des sons induit généralement des frontières sonores floues, des lignes de rencontres fascinantes, et des jeux de perceptions le plus souvent altérées par le caractère ténu ou microtonal des fréquences explorées. Pour strings.lines, le musicien s’est appuyé sur la superposition de couches sonores procédant d’une double expérience: une série de sons, enregistrés à partir des résonances sinusoïdales de diapasons ainsi que de la captation de drones de violon et de viole de gambe interprétées par Pierre-Yves Martel et Chris Bartos. Laissant libre cours aux deux instrumentistes dans leur approche méditative mais aussi mécanique de la sensibilité tonale de leur instrument (à travers le jeu sur le bois notamment), Nicolas Bernier procède ensuite à diverses manipulations digitales afin de façonner un objet sonore unique et intrigant, réunissant dans des sensibilités partagées le digital et l+instrumental. Une expérience sonore mais aussi méditative. Laurent Catala

This entry was posted in Reviews and tagged , . Bookmark the permalink. Comments are closed, but you can leave a trackback: Trackback URL.
  • Tags

  • Categories

  • Archives