“Product 06” reviewed by Etherreal

Voici la sixième référence de la série Product du label portugais, avec cette fois trois artistes, tous les trois croisés sur la récente compilation Essays on Radio de Cronica.

Le premier est Pawel Grabowski, il est polonais et vit en Irlande où il a monté le netlabel Silence Is Not Empty sur lequel on retrouve @C, autre artiste ayant produit un album chez Cronica. Grabowski nous livre une seule pièce d’une petite vingtaine de minutes. En allant un peu vite, on pourrait parler d’ambient puisque sa musique arythmique est un mélange de souffles, drones et sifflements suraigus qui vont et viennent sans cesse. L’artiste compare ses compositions à des poèmes gravés sur des pierres tombales, et on retrouve dans ce But I’m Not une certaine noirceur, une dureté, et une sensation d’infini qui incite au recueillement.

On passe ensuite à The Beautiful Schizophonic qui est le projet d’un seul homme : Jorge Mantas. Il nous propose ici 10 pièces regroupées sous le titre Love Songs For a Psychoacoustic Girl et son travail est défini comme un croisement entre drones post-romantiques et littérature gothique. En pratique, on est dans la lignée du travail de Pawel Grabowski, avec un énorme travail sur des sonorités sélectionnées avec soin, afin d’obtenir un mélange entre souffles glacés et drones. Sur cet amoncellement sonore, une voix féminine vient parfois se poser. Le lien entre The Beautiful Schizophonic et Pawel Grabowski est parfois troublant (Oriana) et fait de ce Product 06 l’un des plus cohérent de la série. Parfois des choeurs semblent s’échapper, des résonances métalliques composent une mélodie, et des infrabasses menaçantes viennent achever ce sombre voyage.

Le dernier set, intitulé Natureza Morta, est composé par l’Américain James Eck Rippie et le Portugais Paulo Raposo. Les deux artistes qui ont déjà produit pour Cronica ou SIRR (l’autre grand label portugais justement dirigé par Raposo) se répartissent le travail avec l’Américain aux platines et le Portugais au laptop. Ils s’avèrent tout à fait complémentaires, l’un produisant tout un panel de sonorités chaleureuses avec sa platine en manipulant des disques de musique classique, le second apportant de magnifiques paysages ambient limpides.

Ce Product 06 apparaît alors dans toute sa splendeur, évoluant doucement de l’ambient la plus abstraite à la plus mélodique, en passant par celle de The Beautiful Schizophonic dont quelques bribes mélodiques sont directement produites par les bruits. Encore un grand disque de la part du label portugais, d’autant plus étonnant qu’il est composé de trois artistes différents.

Fabrice Allard

This entry was posted in Reviews and tagged , , , , . Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Post a Comment

You must be logged in to post a comment.

  • Tags

  • Categories

  • Archives