“Unfurling Streams” reviewed by Liability

cronica094-2015_520
On peut toujours s’enorgueillir à dire que la musique acousmatique a surtout trouvé racine en France mais, c’est comme le rock aujourd’hui, elle s’est développée un peu partout et elle n’est plus l’apanage d’un seul pays. Et c’est heureux. C’est en tout cas le signe d’une musique qui continue à vivre mais aussi qu’elle est reconnue pour ses qualités intrinsèques. Alors, il est inutile de mépriser tous ceux qui ne sont pas issus de l’IRCAM ou du GRM. Monty Adkins est britannique, parcours le monde et sort depuis quelques années des disques tout à fait dignes d’intérêt. Signe là encore que la qualité peut aussi se trouver ailleurs. Mais ceci n’est pas spécialement une surprise. Ce développement ne date pas d’hier et du continent nord américain jusqu’au Japon, les musiques acousmatiques ont connu un bel essor depuis quelques décennies. C’est pour cela que l’on trouve des disques de qualités venant des quatre coins du monde. De fait, Unfurling Streams s’inscrit dans ce mouvement perpétuel de création qui a abolit toutes les frontières pour laisser place à l’essentiel à savoir la musique plutôt que la mise en avant de celui qui la fait. Quoi qu’il en soit Unfurling Streams répond à un projet particulier et une ligne directrice. Ce disque est d’abord inspiré par un vers du poète américain Edward Estlin Cummings. Un vers qui parle de nous, de la perte de quelque chose qui se trouvait en nous mais qui peut se retrouver dans l’immensité de la mer. La regarder, ce serait un peu comme se regarder dans un miroir dans lequel on pourrait retrouver une humanité perdue. C’est donc bien de la vie dont on parle ici. Une vie qui se rythme au gré de ses changements, des ses flux, de ses évolutions. Monty Adkins est alors parti d’enregistrements d’instruments de percussion réalisés par lui même et par Jonny Axelsson. En complément, Adkins s’est appuyé sur le travail photographique de Stephen Harvey pour se donner une ligne directrice. Le résultat est donc ce Unfurling Streams, disque qui oscille entre la musique acousmatique et l’ambiant agrémenté de sonorités glitchs. Disque éminemment tonal, Unfurling Streams est de ceux qui évoquent ces mers de tranquillité, dont les vagues avec leur flux et reflux sont un appel à l’apaisement et une sorte de voyage en apesanteur. Pour autant, ce type de voyage on en rencontre souvent dans ce milieu. Si Unfurling Streams est d’une beauté indiscutable, il n’apporte pas spécialement de nouveauté à ce que l’on sait du genre. Nous voilà donc en face d’une belle expérience mais cela ne va pas plus loin. On peut trouver cela dommage mais en l’état actuel des choses ce n’est pas si mal. Fabien

via Liability

This entry was posted in Reviews and tagged , , . Bookmark the permalink. Comments are closed, but you can leave a trackback: Trackback URL.
  • Tags

  • Categories

  • Archives