“Three-Body Problem” reviewed by RifRaf

cronica111-2016_520
Juin, mois des chouchous. En provenance du Portugal, précisément du Théâtre de Marionnettes de Porto. Abonné depuis leur ‘Ab OVO’ de 2014, le duo @C renouvelle l’expérience sur ‘Three Body Problem’ (Crónica, plus que jamais). Les premiers instants sont énigmatiques, le temps de défricher le terrain. De percevoir les acquaintances avec Peter Rehberg, de se rappeler de ses rapprochements avec Giselle Vienne. Puis vient l’éclaircie salutaire. Pas besoin d’imaginer les figures manipulées en souterrain, les sons explosent à la figure. En toute décontraction noise. Sans agressivité, avec un sens de la glisse bruitiste exemplaire. Ponctué de quelques interventions extérieures, dont les remarquables gongs et cloches de Joao Pais Filipe (‘112 (Pace)’), on imagine poindre le Bell Orchestra. Ou le souvenir de Joanna Newsom, merci la harpe d’Angelica V. Salvi. Que décidément, Miguel Carvalhais et Pedro Tudela manient l’art des contrastes. De l’impressionnisme au revendicatif, de la lenteur à l’excitation, leurs neuf déclinaisons sectionnent les mauvaises habitudes. Allelujah. Fabrice Vanoverberg

This entry was posted in Reviews and tagged , , , . Bookmark the permalink. Comments are closed, but you can leave a trackback: Trackback URL.
  • Tags

  • Categories

  • Archives